Blogs

Les Indestructibles 2 : meilleur film de super-héros ever ?

1
1

14 ans que les fans attendaient ça. La suite des Indestructibles débarque au cinéma le 4 juillet et a déjà explosé les records d’exploitation aux Etats-Unis. Alors, que vaut cette super suite d’un Pixar à l’ère Disney ?

Synopsis : Notre famille de super-héros préférée est de retour ! Cette fois c’est Hélène qui se retrouve sur le devant de la scène laissant à Bob le soin de mener à bien les mille et une missions de la vie quotidienne et de s’occuper de Violette, Flèche et de bébé Jack-Jack. C’est un changement de rythme difficile pour la famille d’autant que personne ne mesure réellement l’étendue des incroyables pouvoirs du petit dernier… Lorsqu’un nouvel ennemi fait surface, la famille et Frozone vont devoir s’allier comme jamais pour déjouer son plan machiavélique.

© The Walt Disney Company France

Un film de super-héros plein d’action

En 14 ans, beaucoup de choses ont changé…sauf pour Les Indestructibles ! Hormis les techniques numériques qui font que ce deuxième opus est tout simplement d’une beauté incroyable visuellement, l’histoire reprend là où nous l’avons laissé il y a si longtemps. Pile poil en raccord avec le premier volet. Mais pas de panique si vous ne l’avez pas vu, cette suite s’apprécie tout aussi bien seule puisqu’on y retrouve tout ce qu’on aimait dans le premier épisode.

En effet, qui dit suite directe dit mêmes personnages, même humour, même époque et même charme à la James Bond ou Mission : Impossible version animée. On prend la même recette gagnante et on recommence : d’énormes séquences d’action à couper le souffle, une animation parfaite même dans les mouvements rapides, une musique qui accompagne toutes les humeurs du film, un scénario de film d’espionnage bien fichu, le tout saupoudré d’humour et d’un méchant cartoonesque bien machiavélique comme on les aime.

Et oui, parce que les Indestructibles ne sont pas là pour rigoler, mais pour nous sauver, en bons héros du quotidien. Pour la petite anecdote, le film est d’ailleurs le premier Disney où l’on voit un personnage faire l’usage d’une arme… En même temps, un espion ou un James Bond sans pistolet, ce serait quand-même bien différent !

indestructibles 2 Copyright The Walt Disney Company France

© The Walt Disney Company France

Mais surtout un film drôle et touchant sur la famille

Mais ce n’est pas uniquement parce que Brad Bird a réussi à recréer le même charme qu’il y a 14 ans qu’on aime Les Indestructibles 2. C’est avant tout parce que Les Indestructibles, c’est une histoire de famille à laquelle on s’identifie tous. Ce sont des thèmes actuels, des sujets fondamentalement humains qui font écho aussi bien chez les plus petits que chez les plus grands.

La peur de vieillir, le féminisme et la « nouvelle place » du père à la maison, l’adolescence et ses histoires d’amour, le surmenage, l’addiction aux écrans, la starification de nos « idoles » éphémères, la téléréalité, les liens familiaux, les fake news, etc… tous ces thèmes se mélangent dans une fresque qui n’arrête pas une seconde pour nous tenir en haleine pendant 1h58 (ce qui en fait le film réalisé par ordinateur le plus long de l’histoire du cinéma).

Ce film familial a tout ce qu’il y a de super-héros mais aussi de super ordinaire chez chacun de nous et dresse le portrait d’une famille on ne peut plus normale au final, avec ses moments de joie, de peine, de peur, de tristesse, dans tout ce que ça a d’imparfait.

Ultra mature, ce deuxième volet surpasse selon moi le premier sur beaucoup de points. Mon seul regret ? Ne pas voir beaucoup Edna, ce personnage doublé par Amanda Lear en français, qui reste toujours aussi drôle. Mais heureusement, son manque de présence est compensé par l’élément perturbateur du film, celui qui fait rire tout le monde : Jack-Jack.

© The Walt Disney Company France

À la fois très mignon et flippant, il faut l’avouer, il est surtout super drôle et rejoint la bande des super-héros du quotidien dans cette famille déjantée. Là encore, Brad Bird s’inspire de la vraie vie avec un bébé pour mettre en scène celui-ci, en lui rajoutant simplement quelques pouvoirs incontrôlables… Résultat : la salle rit aux éclats à presque chaque apparition du petit, quand elle n’est pas scotchée à son siège par les séquences d’action, ou la larme à l’œil dans les moments familiaux plein d’émotions.

Il n’y a pas de doute…ils nous avaient tous vraiment manqué, et on prend un plaisir incroyable à les revoir sur grand écran. Alors on n’hésite pas une seconde, on embarque toute la famille et on va profiter du spectacle en salles dès le 4 juillet !

Bande annonce :

Par @Anaberno

AnaBerno Blogueuse