Blogs

Les biopics français sur les chanteurs

0
0

Affiche article

© Luc Roux

Dès le 11 janvier, le mythe de Dalida revient avec le film consacré à la chanteuse mythique réalisé par Lisa Azuelos, avec la jeune actrice méconnue Sveva Alviti dans le rôle titre. Complètement immergé dans les tubes de la star, Dalida s’attache autant à la vie compliquée de la chanteuse, entre désillusions et mal-être, qu’au succès fulgurant de la personne publique. En France, on aime faire des biopics portant sur des icônes. Petit panel des plus beaux biopics de chanteurs.

La Môme (2007) d’Olivier Dahan : « Non, rien de rien… »

 

La M™me 2007 Real : Olivier Dahan COLLECTION CHRISTOPHEL

© TFM

Grande star de la chanson française, Edith Piaf a eu droit à son biopic réalisé par Olivier Dahan. Le film est extrêmement connu, du fait notamment de la prestation magistrale de Marion Cotillard qui obtient pour ce rôle toutes les consécrations, dont un Oscar.

Olivier Dahan nous livre un portrait de femme extrêmement touchant décrivant Edith Piaf marquée par une enfance difficile, élevée notamment par des prostituées de rue, et qui sombre définitivement dans la noirceur à la mort de son amant, le boxer Marcel Cerdan. A l’image, c’est une bouffée de nostalgie à la vue d’une Marion Cotillard complètement métamorphosée physiquement. L’actrice s’est également immergée dans un mal-être dépressif, rendant difficile l’abandon du personnage même après la fin du tournage.

 Cloclo (2012) de Florent Siri : « Je suis dans tes bras »

 Cloclo

© Thibault Grabherr et Anouchka de Williencourt

Florent Siri s’attaque au grand Claude François. Celui qui fût l’idole des femmes cache un perfectionnisme maladif dans le souci d’être toujours au top. Le chanteur aime être au centre de l’attention. Pourtant, on découvre dans le film une vie amoureuse tourmentée, notamment dans sa liaison platonique avec la toute jeune France Gall.

Jérémie Renier prend la perruque blonde pour un film survolté à l’esthétisme travaillé. L’œuvre est également très bien documentée, sachant créer une dramaturgie convaincante autour de la vie du chanteur.

Gainsbourg, vie héroïque (2010) de Joann Sfar : « Je vais et je viens, entre tes reins »

 Gainsbourg

© Universal Pictures International France

Le biopic de Joann Sfar s’attache à la métamorphose du jeune Lucien Ginsburg, dans le Paris occupé des années 1940, en Gainsbourg, chanteur provoquant à résonnance mondiale. Entre parcours artistique et grandes frasques amoureuses, le film ne cache rien de ce personnage sulfureux.

Plus sombre et moins musical que les deux précédents biopics, Gainsbourg est un film d’auteur porté par un Eric Elmosnino fabuleux, qui a le charisme nécessaire pour incarner ce grand homme. Le casting féminin est également étonnant. On y retrouve notamment Lucy Gordon et Laetitia Casta jouant respectivement Jane Birkin et Brigitte Bardot.

Marguerite (2015) de Xavier Giannoli : « Si tu veux faire mon bonheur… »

 Marguerite

© Memento Films

Marguerite est toujours là où on ne l’attend pas ! Elle tient pourtant toute sa légitimité dans ce panel de biopic puisque l’œuvre réalisée par Xavier Giannoli s’inspire de l’histoire vraie de l’Américaine Florence Foster Jenkins, femme fortunée qui chante des airs d’opéra depuis des années devant un cercle d’amis et qui décide un jour de se produire en public. Problème : Marguerite chante complètement faux et elle ne le sait pas.

L’histoire autour du film est belle. D’abord refusé au Festival de Cannes, il obtient cependant un grand succès critique et public avec à la clé un premier César de la meilleure actrice pour Catherine Frot, l’interprète principale.

A venir…

La mode des biopics de chanteurs français n’est pas prête de se tarir. Actuellement en tournage, un film sur Mike Brant est sur le point de voir le jour avec un casting composé de José Garcia, Omer Dror dans le rôle du chanteur et Mélanie Laurent.

Plus étonnant, on parle également d’un film hommage à la carrière internationale de Véronique Sanson. L’histoire devrait se concentrer sur la période post-Michel Berger où elle décide de quitter la France pour les États-Unis et le Canada.

Côté rap, c’est Kool Shen qui a récemment confié travailler sur un biopic consacré au groupe phare NTM. A coup sûr, ça va dynamiter les oreilles !

Par @Antoine_corte

antoine_corte