Blogs

Chasseuse de géants : la sortie DTV à ne pas louper en juin !

1
1

Vous n’en avez peut-être pas entendu parler, et pour cause : Chasseuse de géants sort en France directement en DVD et Blu-ray le 6 juin. Nous avons eu la chance de découvrir l’adaptation du comic book I kill Giants sur grand écran et on ne pouvait pas passer à côté de l’occasion de vous en parler pour vous donner envie de découvrir cette petite pépite en vidéo !

Synopsis : Barbara est une adolescente solitaire différente des autres, portant constamment des oreilles de lapins, et en conflit permanent avec son entourage. Ses journées au collège sont rythmées par les allers-retours entre le bureau du proviseur et de la psychologue. Aux sources de l’inquiétude des adultes qui veillent sur elle, il y a son obsession pour les Géants, des créatures fantastiques venues d’un autre monde pour semer le chaos. Armée de son marteau légendaire, Barbara s’embarque dans un combat épique pour les empêcher d’envahir le monde…

 Cover Chasseuse de géants (c) the jokers

© The Jokers

Une petite fille geek fan de Donjons & Dragons, des géants, des armes magiques pour les combattre… On se dit en premier lieu que Chasseuse de géants doit être un film fantastique d’action un peu facile et fou. Et pourtant, il n’en est rien ! I kill Giants est avant tout un comic book écrit par Joe Kelly (célèbre pour avoir écrit Deadpool, Supergirl ou encore The Amazing Spider-Man) et illustré par Ken Niimura en 2008.

Autant prévenir dès le début : Chasseuse de géants n’est pas un film d’action ! Il y a bien des géants, oui. Il y a bien une petite geekette qui les chasse, oui. Il y a bien quelques moments d’action, oui. Mais le film surprend car en réalité, tout ceci n’est qu’une métaphore sur un sujet bien plus sombre que l’on découvre au fur et à mesure des minutes qui passent, et le cœur du propos du film nous heurte de plein fouet dans son dernier tiers. Je ne vous dévoilerai pas ce qu’il en est, si ce n’est que le film n’est pas sans rappeler Quelques minutes après minuit, comparaison qui a d’ailleurs le don d’agacer le réalisateur qui aime à rappeler que le comic book I kill Giants est sorti 3 ans avant l’histoire de A monster calls, mais que leur film, sans financement, a mis bien plus de temps à se faire… Et que par conséquent, si plagiat il y a, ce serait donc le film de Juan Antonio Bayona qui aurait tout pris du comic I kill Giants et du projet du réalisateur danois Anders Walter.

Zoe saldana chasseuse de géants (c) the jokers

© The jokers

Comment peut-on alors décrire Chasseuse de géants ? Et bien, disons que l’on pense forcément à des films comme Le Géant de fer ou bien Peter et Elliott le dragon pour le côté créature imaginaire accompagnée d’un enfant. Il y a aussi dans le film de la mythologie nordique, notamment à base de gros marteau dont la référence nous fait forcément penser à Thor. On y voit aussi plein de films sur l’adolescence difficile et l’école, avec ses bourreaux et ses professeurs qui tentent d’aider les élèves malgré tout. Mais dans Chasseuse de géants, on y trouve aussi et surtout un peu de tous les films Amblin ! Impossible en effet de ne pas penser à E.T. ou aux Goonies lorsque l’on voit des amitiés entre enfants qui les poussent à crapahuter à travers la forêt pour partir à la recherche d’êtres ou de mondes imaginaires dont les adultes réfutent l’existence.

Mais Chasseuse de géants ne copie pas les films Amblin, il s‘en inspire intelligemment, ce qui nous fait bien plaisir, et il en pioche le meilleur pour faire travailler l’imaginaire des petits comme des grands. Car il est bien difficile de catégoriser ce film. Ce n’est clairement pas un film pour jeunes enfants, même si la morale peut paraitre un peu trop légère pour des adultes très terre-à-terre. Au final, c’est bel et bien un film familial, à regarder en famille de 10 à 90 ans, car cela ne fait aucun doute que des conversations importantes naitront de ce visionnage. On comprend alors pourquoi les producteurs de la saga Harry Potter se sont lancés dans cette aventure similaire à ce qu’ils ont déjà connu : une histoire fantastique qui parait simple, rigolote et enfantine mais qui aborde des sujets bien plus sombres, qui font grandir son public…

chasseuse_de_geants (c) the jokers

© The jokers

Et puis il y a autre chose qui frappe dans ce film. On ne s’en rend compte qu’après coup, mais le film est 100% féminin ! Du prof aux enfants principaux, en passant par la brute de l’école, on ne voit que des filles partout dans le film. Sans compter que le personnage principal, Barbara, est un sacré bout de bonne femme qui n’a peur de rien… L’auteur du comic nous a confié que ce personnage est directement inspiré de sa propre fille, qu’il trouve à la fois innocente et ultra badass, capable d’abattre des montagnes avec son caractère bien trempé mais dont la naïveté et l’innocence de l’enfance la protège dans les moments difficiles.

Madison Wolfe, géniale, fait une Barbara parfaite et donne la réplique à Zoe Saldana que l’on sent impliquée à fond dans ce projet et dont l’instinct maternel, et la force des émotions qui vont avec, envahissent l’écran. Imogen Poots, quant à elle, est toujours sobre, impeccable et juste.

Alors pour une bonne dose de fantastique, de badasserie féminine mais aussi d’émotion, de rêverie et d’imagination, je ne vous dévoile rien de plus et vous conseille juste une chose : rendez-vous dans vos librairies pour découvrir le comic book sorti chez Hi Comics, et pour le film, la sortie en DVD et Blu-ray, c’est dès le 6 juin !

Jetez-vous dessus, cela finira peut-être par convaincre les salles de cinéma de sortir plus de films du genre sur grand écran, qui sait ?

Par @AnaBerno

AnaBerno Blogueuse