News

Vincent Cassel, l’acteur caméléon

0
0

Force de la nature au charme fou, Vincent Cassel est un acteur incontournable du cinéma français et international. Exigeant et prêt à tout pour ses rôles, le comédien impressionne par ses interprétations viscérales et poignantes de personnages complexes que l’on dirait écrits pour lui. Retour sur la carrière du prodige digne de son père.

Immersion fracassante dans le monde du cinéma

Fils du célèbre acteur Jean-Pierre Cassel, Vincent Cassel rêve de suivre la carrière paternelle dès son plus jeune âge. Il passe par l’école du cirque et l’Actor’s Institute de New York avant de rejoindre la troupe de Jean-Louis Barrault à Paris. Il fait ses premiers pas au cinéma dans Les Clés du paradis de Philippe de Broca en 1991 mais c’est sa rencontre avec Mathieu Kassovitz qui va lancer l’acteur dans Métisse (1993) et La Haine (1995). Le film, qui aborde la violence urbaine et policière dans les banlieues françaises, est un immense succès critique et public, désormais culte dans le cinéma français.

2018_07_18_Portrait_Vincent_Cassel(c)Path%E9Distribution

© Pathé Distribution

Vincent Cassel retrouve Mathieu Kassovitz comme partenaire de jeu trois ans plus tard dans Plaisir et ses petits tracas et comme réalisateur dans Les Rivières Pourpres en 2000, qui cartonne au box-office. Entre temps, l’acteur a montré une autre facette de son registre avec des personnages violents et sanguins dans Dobermann de Jan Kounen et Jeanne d’Arc de Luc Besson. Après ces rôles coup de poing, Vincent Cassel montre sous la direction de Jacques Audiard dans Sur mes lèvres, qu’il est aussi capable d’incarner des personnages plus profonds. Aux côtés d’Emmanuelle Devos, il montre toute sa sensibilité et ses failles en développant un jeu plus personnel.

Il rencontre son ex-compagne Monica Bellucci sur le tournage de L’Appartement de Gilles Mimouni en 1996 et tournera plusieurs fois avec elle. Ensemble, ils joueront dans le film d’aventure Le Pacte des loups de Christophe Gans en 2001 et dans le thriller d’espionnage Agents Secrets de Frédéric Schoendoerffer en 2004. Mais c’est leur couple Marcus et Alex dans le film de Gaspar Noé, Irréversible (2002), qui marquera le summum de leur alchimie et de leur talent. Considéré comme l’un des films majeurs de la carrière de Gaspar Noé, Irréversible a défrayé la chronique à sa sortie et notamment à l’occasion de sa projection au Festival de Cannes.

Un talent français à l’international

2018_07_18_Portrait_Vincent_Cassel(c)WarnerBros.France

© WarnerBros France

Au début des années 2000, Vincent Cassel intéresse le cinéma américain et son talent s’exporte très bien à l’étranger. Il tourne aux côtés de Nicole Kidman dans Nadia, avec Jennifer Aniston et Clive Owen dans Dérapage et surtout avec George Clooney, Brad Pitt et Matt Damon dans Ocean’s 12 et Ocean’s 13 de Steven Soderbergh. Il prête aussi sa voix au personnage de Diego dans la version française du dessin animé américain L’Âge de glace et tourne pour David Cronenberg dans Les Promesses de l’Ombre en 2007.

Il ne délaisse pas pour autant sa carrière en France puisqu’il interprète un campagnard sanguinaire dans Sheitan de Kim Chapiron, pour qui il a déjà joué dans des courts-métrages. S’investissant à fond dans ses prestations, Vincent Cassel n’hésite pas à se travestir en bouc pour Jean-Jacques Annaud dans Sa Majesté Minor en 2007. L’année suivante, l’acteur incarne Jacques Mesrine dans le dyptique Mesrine : L’Instinct de mort et Mesrine : L’ennemi public n°1 de Jean-François Richet. Sa performance exceptionnelle lui vaut le César du Meilleur acteur en 2009.

2018_07_18_Portrait_Vincent_Cassel(c)TwentiethCenturyFoxFrance

© Twentieth Century Fox France

La carrière de l’acteur prend un nouveau tournant et ce dernier accepte des rôles à contre-courant et psychologiquement dérangeants. Ainsi, il incarne un psychologue anarchiste dans Notre jour viendra (2010) de Romain Gavras, un chorégraphe manipulateur aux côtés de Natalie Portman dans Black Swan (2011) de Darren Aronofsky, le psychiatre Otto Gross, élève de Freud aux côtés de Viggo Mortensen dans A Dangerous Method de David Cronenberg.

2018_07_18_Portrait_Vincent_Cassel(c)ShayneLaverdi%E8reSonsofManual

© Shayne Laverdière Sons of Manual

Considéré comme l’un des meilleurs acteurs français, Vincent Cassel est inarrêtable et enchaîne les prestations incroyables en France et à l’étranger. Il joue dans le film psychédélique Trance (2013) de Danny Boyle mais aussi dans le remake d’Un moment d’égarement (2014) de Jean-François Richet, d’après un film de Claude Berri. Il retrouve aussi les acclamations cannoises avec ses incarnations d’hommes violents et sanguins dans Mon Roi (2015) de Maïwenn et Juste La Fin du Monde (2016) de Xavier Dolan.

Inspecteur obscur dans Fleuve Noir

L’année 2018 est prolifique pour Vincent Cassel, puisqu’on le retrouve dans pas moins de quatre films dont Fleuve Noir. Il y incarne le commandant de police François Visconti chargé de retrouver Dany, un enfant disparu. Quand Yann Bellaile (Romain Duris), le professeur particulier du garçon, s’intéresse de trop près à l’enquête, l’inspecteur commence à avoir des soupçons. Dans cette adaptation d’Erick Zonca du roman Une disparition inquiétante, Vincent Cassel excelle dans l’interprétation d’un flic sombre, dépressif et borderline qui joue au chat et à la souris avec Romain Duris, impeccable lui aussi.

Article publié le 18 juillet.