News

Pablo Escobar, le caïd du cinéma

0
0

Célèbre trafiquant colombien à la tête du cartel de Medellín, Pablo Escobar a inspiré de multiples cinéastes. S’il y a eu de nombreux biopics, d’autres réalisateurs ont choisi des prismes différents pour évoquer la vie du criminel le plus riche de l’histoire. Ces longs métrages permettent de lever le voile sur l’entourage de l’empereur de la cocaïne et montrent les terribles conséquences de son commerce illégal.

Barry Seal : American Traffic de Doug Liman

Après avoir joué dans Edge of Tomorrow, Tom Cruise retrouve Doug Liman, le réalisateur de Mr. & Mrs. Smith, dans le film Barry Seal : American Traffic. L’acteur américain y incarne un pilote engagé par le cartel de Medellín pour transporter de la drogue aux États-Unis. En parallèle, l’homme devient informateur pour la CIA et la DEA. Basé sur l’histoire vraie de Barry Seal, le long-métrage a été tourné dans la ville colombienne d’où était originaire Pablo Escobar. Le Colombien Mauricio Mejia apparaît dans quelques scènes sous les traits du célèbre trafiquant.

Infiltrator de Brad Furman

Bob Mazur est un agent fédéral chargé d’une mission complexe : infiltrer le cartel de drogue de Pablo Escobar. En changeant d’identité et en s’inventant une nouvelle vie, l’homme va tenter l’impossible. Le film est l’adaptation cinématographique de l’autobiographie Robert Mazur, un réel agent qui a été chargé de cette tâche durant 2 ans. Dans ce long-métrage, le rôle de l’infiltré est campé par Bryan Cranston. Il est accompagné de Diane Kruger, alias Kathy Ertz, un autre agent qui a la lourde tâche de se faire passer pour la femme de Bob.

Blow de Ted Demme

George Jung est un trafiquant de drogues douces. Lors d’un séjour en prison, il rencontre un Colombien qui le met en relation avec Pablo Escobar, joué par Cliff Curtis. Très vite, l’homme devient un acteur majeur dans l’importation de cocaïne aux USA. Le film est inspiré de la réelle histoire de George Jung. C’est Johnny Depp qui campe le rôle du criminel, aux côtés de Penélope Cruz qui interprète Mirtha, la femme dont le dealer tombe amoureux.

Paradise Lost d’Andrea Di Stefano

Premier film d’Andrea Di Stefano en tant que réalisateur, Paradise Lost relate l’histoire d’amour entre Nick le Canadien et Maria, une jeune Colombienne. Le couple file le parfait amour jusqu’à ce que Maria révèle l’identité de son oncle : Pablo Escobar. Benicio Del Toro interprète le rôle complexe du célèbre dealer. Ce n’est pas la première fois que l’acteur incarne un personnage historique : il avait déjà joué le rôle du Che dans un long-métrage éponyme qui lui a valu le prix d’interprétation masculine du Festival de Cannes en 2008.

Escobar de Fernando León de Aranoa

Ce biopic retrace la vie de l’empereur de la cocaïne à travers les yeux de Virginia Vallejo, célèbre journaliste qui est devenue la maîtresse du trafiquant. Parmi les nombreux films sur Pablo Escobar, celui-ci se démarque en adoptant le point de vue d’une amante fascinée par le charisme de l’homme. Javier Bardem a la lourde tâche de passer après Benicio Del Toro dans le rôle du chef du cartel de Medellín, et Penélope Cruz campe le rôle de Virginia Vallejo. C’est donc la deuxième fois que l’actrice joue dans un film sur le narcotrafiquant, après Blow, en 2001.

Article publié le 18 avril.