News

L’industrie musicale

0
0

Porté par un casting exceptionnel et une mise en scène dont il a le secret, le dernier long métrage de Terrence Malick Song to Song entraîne le spectateur dans une mélodieuse romance mêlant rock, séduction et trahison. L’occasion d’effectuer une plongée dans les coulisses de l’industrie musicale avec cinq œuvres.

Les Blues Brothers de John Landis (1980)

Aretha Franklin, Cab Calloway, Ray Charles, James Brown et John Lee Hooker partageant la même affiche, et signant l’une des bandes originales les plus jouissives de l’histoire du cinéma, c’est un doux rêve devenu réalité en 1980, avec la sortie au cinéma des Blues Brothers. Réalisé par John Landis (American College, Le Flic de Beverly Hills 3), le long métrage met en scène Dan Aykroyd et John Belushi en “mission pour le Seigneur”. Dans le but de sauver l’orphelinat catholique dans lequel ils ont grandi, les deux loustics, Wayfarer sur le nez, vont reconstituer leur ancien groupe et gagner les 5000 $ nécessaires à la survie de l’établissement. Un parcours semé d’embûches où ils se feront beaucoup d’ennemis.

Spinal Tap de Rob Reiner (1984)

En 1984, Rob Reiner emmène le spectateur dans les coulisses d’un grand groupe fictif de heavy metal, les Britanniques de Spinal Tap, dans un faux documentaire d’anthologie. Le temps d’une tournée en Amérique du Nord, le réalisateur suit les rockeurs au plus près et dévoile la vie d’un rock band loin d’être de tout repos. Batailles d’ego, concerts improbables, incidents techniques et cette curieuse malédiction qui semble s’abattre sur les batteurs.

Spinal Tap est le premier film réalisé par Rob Reiner, cinéaste américain à l’origine notamment de Stand By Me et Quand Harry rencontre Sally.

New York Melody de John Carne (2013)

Cynique, alcoolique, arrogant et enclin à la dépression, voici les principaux qualificatifs que l’on pourrait attribuer à Dan Mulligan. Mais il faut reconnaître au producteur musical un art certain pour déceler les talents. Venu pleurer sa gloire passée dans un bar, il tombe sous le charme de la voix angélique de Gretta. Il mettra tout en œuvre pour que le public découvre ce diamant brut. Jusqu’à improviser un enregistrement sauvage sur un toit new-yorkais.

Une romance musicale à découvrir d’urgence, portée par les talentueux Keira Knightley et Mark Ruffalo.

Kill Your Friends de Owen Harris (2015)

Il y a du Patrick Bateman dans Steven Stelfox, producteur de musique de 27 ans lâché dans le Londres musical de la fin des nineties. Comme le protagoniste d’American Psycho, golden boy de Wall Street interprété par Christian Bale, drogue, culte de l’apparence et succès à tout prix jalonnent son quotidien. Avec également un penchant pour la violence exacerbée du côté de Steven, prêt à tout pour trouver le nouveau hit et sauver sa carrière.

giphy

Avec un Nicholas Hoult dans un rôle à sa mesure, Kill Your Friends demeure une excellente comédie noire au cynisme grinçant.

Song to Song de Terrence Malick (2017)

Cinéaste aussi rare que talentueux, le grand Terrence Malick, Palme d’or au Festival de Cannes 2011 avec The Tree Of Life, revient en 2017 avec Song to Song, carré amoureux ayant pour contexte la scène musicale d’Austin, au Texas. Le film est servi par un casting littéralement quatre étoiles, comprenant deux couples : d’un côté Ryan Gosling et Rooney Mara les musiciens, de l’autre Michael Fassbender, magnat de l’industrie musicale amouraché de la serveuse Natalie Portman.

Article publié le 12 juillet.