News

Les films sur ces inventions qui ont envahi notre quotidien

0
0

Leurs inventions ont envahi notre quotidien, il est temps de connaître leur histoire. De The Social Network à Joy en passant par Jobs, voici cinq biopics autour d’inventeurs.

© 20th Century Fox

  • The Social Network

Comment a été créé Facebook, premier réseau social au monde ? En 2000, David Fincher nous fait revivre le procès qui a opposé Mark Zuckerberg et les jumeaux Winklevoss, qui prétendent à la paternité de l’invention. Avec Aaron Sorkin à l’écriture, The Social Network nous permet de comprendre comment est né Facebook, quels protagonistes sont intervenus dans sa création et pourquoi Mark Zuckerberg n’est plus en bons termes avec ses anciens camarades d’Harvard. Pour jouer le génie milliardaire, le réalisateur a mis toute sa confiance en Jesse Eisenberg. Le chouchou d’Hollywood interprète avec brio ce créateur, parfois imbu de lui-même. Face à lui, Andrew « Spider-Man » Garfield et Justin Timberlake, qui joue dans le film le co-créateur de Napster (service de musique en ligne), Sean Parker.

  • Un éclair de génie

Dans les années 60, aux Etats-Unis, les voitures n’étaient pas encore équipées d’essuie-glaces. Cette invention (plutôt pratique), c’est Robert Kearns qui l’a créée. Un éclair de génie (2000) revient sur cette affaire qui a fait scandale : alors que l’inventeur de génie a présenté son prototype aux grands noms du marché automobile, ces derniers lui ont ravi son idée sans lui accorder la paternité. Le voilà lancé dans une longue croisade pour faire valoir ses droits. Robert Kearns, incarné à l’écran par Greg Kinnear, devra alors faire des choix ambitieux qui risquent de changer sa vie.

  • Jobs

Ashton Kutcher, Michael Fassbender… ils ont incarné chacun à leur tour le génie derrière la marque Apple, celui qui a révolutionné le monde de l’informatique : Steve Jobs. Deux biopics en deux ans sur cet entrepreneur, décédé en 2011. Avec Jobs, Joshua Michael Stern s’intéresse à sa jeunesse, ses rêves et ses envies de changement. On assiste à l’avènement d’une nouvelle ère, à la création des premiers McIntosh et de la société qui deviendra l’une des plus lucratives du monde : Apple. Dans la bataille des biopics, Danny Boyle prend la suite avec Steve Jobs dans lequel il décrit un homme complexe et pas toujours facile à vivre. Ces deux films dépeignent à leur manière un génie dont les inventions et l’envie de faire toujours mieux a changé la vie de millions d’utilisateurs.

  • The Imitation Game

2015 a été une année forte en biopics. Parmi elles, on retient The Imitation Game, film qui a valu à Benedict Cumberbatch une nomination aux Oscars. L’acteur britannique se glisse dans la peau d’Alan Turing, l’homme qui a construit la machine Enigma durant la Seconde Guerre mondiale, permettant aux Alliés de décrypter les messages nazis. Alors, en quoi cette machine a-t-elle envahi notre quotidien ? En bâtissant Enigma, Alan Turing a posé la première pierre d’un système qui a révolutionné notre mode de vie : l’informatique. Enigma est considéré comme le premier ordinateur, une machine qui parle à une autre machine. Inspirant !

  • Joy

Des films sur des business women, il y en a eu très peu. A ce titre, Joy tire son épingle du jeu. Sur fond de film qui rend hommage à la femme et à son indépendance, David O. Russell dépeint le personnage de Joy Mangano, créatrice de la serpillère magique dans les années 90. Qui dit femme forte, dit actrice qui a de la trempe. Jennifer Lawrence se glisse dans la peau de cette inventrice qui a su monter son entreprise contre vents et marées. Et c’est ce sur quoi le film met l’accent, sur la quarantaine d’années qu’il couvre. Joy Mangano elle-même est productrice de ce biopic déguisé.

Joy de David O. Russell avec Jennifer Lawrence, Robert De Niro, Bradley Cooper

Article publié le 30 décembre 2015.