News

Les femmes fortes de Steven Soderbergh

0
0

Cinéaste indépendant, oscillant entre les blockbusters populaires et les drames expérimentaux, Steven Soderbergh s’est fait une place de choix à Hollywood. Parmi tous ses films, le réalisateur réussit toujours à mettre en lumière ses personnages principaux, surtout lorsqu’il s’agit d’actrices qui ont, grâce à lui, pu jouer des rôles féminins forts qui ont marqué leur carrière respective.

Erin Brockovich, seule contre tous avec Julia Roberts

Très populaire grâce au registre de la comédie romantique, Julia Roberts est en pleine gloire à la fin des années 1990. Steven Soderbergh lui offre alors le rôle de la consécration en 2000, celui d’Erin Brockovich, une mère célibataire qui se bat seule pour sa famille et ses convictions en révélant une affaire de pollution des eaux potables en Californie. Son interprétation remarquable sous la direction du réalisateur américain lui vaut son seul Oscar de la meilleure actrice, ainsi qu’un BAFTA et un Golden Globe. Grâce à ce biopic, Julia Roberts obtient la reconnaissance de ses pairs et de la critique. Steven Soderbergh lui fait à nouveau confiance deux ans plus tard pour Ocean’s Eleven.

Girlfriend Experience avec Sasha Grey

Girlfriend Experience (2009) plonge les spectateurs dans le milieu de l’escorting à New-York avec la vie de call-girl de luxe de Chelsea. Avec une mécanique bien huilée et une organisation exemplaire, la jeune femme arrive à jongler entre sa vie personnelle et sa vie professionnelle en proposant d’être la petite amie d’un soir à ses riches clients. C’est Sasha Grey, ancienne star de l’industrie pornographique qui incarne Chelsea dans ce long-métrage, aussi noir que sarcastique. Steven Soderbergh repère la jeune femme et lui offre l’un de ses plus grands rôles au cinéma puisque Sasha Grey laisse tomber les films X quelques temps après pour se consacrer à l’écriture et à la musique.

Piégée avec Gina Carano

Encore inconnue du grand public, Gina Carano est propulsée sur le devant de la scène par Steven Soderbergh dans Piégée en 2012. Aux côtés de Michael Fassbender, Ewan McGregor et Michael Douglas, la jeune femme incarne Mallory Kane, agent d’élite de la CIA prise pour cible par des tueurs plus proches d’elle qu’elle ne le pense. Entourée de pontes du cinéma, Gina Carano, qui tient le rôle principal, est dirigée par un Soderbergh brillant pour mettre en lumière son héroïne forte. Grâce au réalisateur, la carrière de Gina Carano a pris un tournant considérable et la jeune femme s’est fait un petit nom depuis dans les films d’action, tels que Fast & Furious et Deadpool.

Effets secondaires avec Rooney Mara

Après son interprétation incroyable dans Millenium : les hommes qui n’aimaient pas les femmes, Rooney Mara n’a plus rien à prouver dans le milieu du cinéma. En 2013, elle délaisse David Fincher, pour qui elle a aussi tourné dans The Social Network, pour travailler avec un autre cinéaste de renom, Steven Soderbergh. Dans Effets secondaires, elle incarne Emilie, une dépressive qui est accusée du meurtre de son mari après avoir testé un nouveau médicament prescrit par son psychiatre Banks (Jude Law). Grâce à ce rôle borderline, Rooney Mara montre une nouvelle facette de son jeu d’actrice et prouve encore une fois l’étendue de son talent. La jeune femme peut tout jouer et sa filmographie depuis ces deux longs métrages majeurs ne cesse de le prouver.

Paranoïa avec Claire Foy

Après des années d’apparition dans des séries britanniques, Claire Foy obtient la reconnaissance en 2016 grâce à son incarnation parfaite de la reine Elisabeth II dans la série The Crown. Son visage angélique et ses traits fins lui ont permis de jouer dans beaucoup d’œuvres historiques ou d’époque à la télévision mais cette année, la jeune femme casse cette image grâce à Steven Soderbergh. Le cinéaste lui offre son premier grand rôle sur grand écran dans Paranoïa dans lequel elle interprète Sawyer Valentini, une jeune femme persuadée d’être harcelée. Enfermée dans un hôpital psychiatrique, elle va osciller entre imagination et réalité pour essayer de s’en sortir. Ce rôle puissant devrait permettre à Claire Foy de passer à la vitesse supérieure au cinéma.

Publié le 11 juillet.