News

Les femmes fatales au cinéma

0
0

Grande figure du roman noir, la femme fatale suscite autant l’admiration que la peur. Manipulatrice, dominatrice, séduisante et déterminée, elle n’a qu’une seule idée en tête : obtenir ce qu’elle veut. Au cinéma, on la retrouve souvent dans des thrillers psychologiques et de nombreuses actrices se sont prêtées à cet exercice, le plus souvent avec brio en mêlant sensualité et finesse.

Basic Instinct de Paul Verhoeven

Deux ans après Total Recall, Paul Verhoeven retrouve Sharon Stone dans un registre diamétralement opposé. Loin de la science-fiction, Basic Instict est un thriller érotique qui suit l’enquête de Nick Curran, interprété par Michael Douglas, sur le meurtre d’un rockeur. En proie à ses vieux démons, Nick finit par entretenir une relation intense et charnelle avec la principale suspecte, la romancière Catherine Tramell. Cette dernière use et abuse de ses charmes sur les gens qui l’entourent pour obtenir ce qu’elle veut et rester libre.

Les Liaisons Dangereuses de Christopher Hampton

Christopher Hampton adapte en 1988 sa pièce de théâtre elle-même adaptée du célèbre roman épistolaire de Pierre Choderlos de Laclos. Le film au casting quatre étoiles (Glenn Close, John Malkovich, Michelle Pfeiffer, Uma Thurman) a remporté trois Oscars, dont celui du Meilleur scénario d’adaptation. Les Liaisons Dangereuses suivent les différentes romances orchestrées par la diabolique et charmeuse marquise de Merteuil et le Don Juan vicomte de Valmont qui finiront pris à leur propre piège.

Le Dahlia noir de Brian De Palma

S’inspirant de l’affaire du Dahlia noir et du livre qui en découle, Brian De Palma retrace l’enquête sur le meurtre de la jeune starlette Elizabeth Ann Short, dans les années 1940 à Los Angeles. Après avoir retrouvé son corps mutilé, les inspecteurs du LAPD, Dwight Bleichert et Lee Blanchard, développent une véritable obsession pour la jeune femme que les journaux ont tristement appelé « Le Dahlia Noir ». Leur investigation les amènera à rencontrer plusieurs suspects dont une actrice à la beauté fatale ressemblant étrangement à Elizabeth Short.

Le facteur sonne toujours deux fois de Bob Rafelson

Trente-cinq ans après Tay Garnett, le réalisateur Bob Rafelson adapte à son tour en 1981 le roman Le facteur sonne toujours deux fois sur grand écran. Dans ce remake, le duo meurtrier Frank Chambers et Cora Papadakis est interprété par Jack Nicholson et Jessica Lange. Les deux amants terribles élaborent un plan machiavélique, mais réussi, pour tuer le mari de Cora et récupérer le magot de son relais routier. Mais Cora, devenue plus sulfureuse et passionnée au contact de Frank, se fait rattraper par son passé et doit accepter les conséquences de ses actes.

Eva de Benoît Jacquot

Présenté à la Berlinale, le nouveau film de Benoît Jacquot réunit Isabelle Huppert et Gaspard Ulliel dans un thriller psychologique déroutant. Eva est adapté du roman éponyme de James Hadley Chase que le réalisateur français affectionne depuis son adolescence. Les deux acteurs césarisés interprètent des personnages sombres, l’une prostituée et l’autre écrivain, qui vont entamer une liaison trouble. Les secrets d’Eva vont déclencher une obsession malsaine chez Bertrand, le plongeant de plus en plus dans les ténèbres.

Article publié le 7 mars.