News

Déborah François

0
0

Débuter sa carrière par une interprétation dans un long-métrage lauréat d’une Palme d’or, un tremplin ? Demandez donc à Déborah François, à l’affiche ce 5 juillet de Loue-moi !, rafraîchissante comédie romantique qui pérennise le talent de l’actrice belge césarisée.

La carrière d’avocat rêvée par ses parents ? Très peu pour Léa, qui décide, avec la complicité de sa colocataire et amie Bertille (Alison Wheeler), de monter sa propre entreprise de location de personnes. Au programme de son job novateur : jouer les belles-filles idéales, faire les devoirs d’adolescents fainéants, et se faire passer pour la petite-amie d’une personne souhaitant cacher son homosexualité à sa famille. Mais la réapparition d’un amour de jeunesse mettra à mal sa couverture… et surtout ses sentiments. Si les comédies sont légion dans le paysage cinématographique français, celle concoctée par le duo de réalisatrices Coline Assous et Virginie Schwartz détient un atout de poids : Déborah François, talentueuse comédienne âgée de 30 ans à la carrière prestigieuse.

Lancée dans le grand bain avec une Palme

Précoce, le parcours de Déborah François débute dès l’âge de 16 ans. Et quelle entrée en matière ! Grâce à son rôle de Sonia, jeune maman désabusée tout juste majeure, dans L’Enfant des frères Dardenne, l’actrice en herbe encore lycéenne s’envole pour Cannes, où le long-métrage décrochera la Palme d’or en 2005.

L’année suivante, la destination est la même, mais la compétition change. C’est parmi la sélection Un certain regard que concourt La Tourneuse de pages de Denis Dercourt, deuxième film de Déborah François, aux côtés de Catherine Frot. En 2008, la jeune pousse figure au cœur du casting de rêve des Femmes de l’ombre, de Jean-Paul Salomé, fresque sur la Résistance féminine pendant la Seconde Guerre mondiale. Dans le rôle de Gaëlle, elle donne la réplique à Sophie Marceau, Julie Depardieu et Marie Gillain.

Le premier rôle du reste de sa carrière

Deux fois nommée au César du meilleur espoir féminin pour ses deux premiers rôles (L’Enfant et La Tourneuse de pages), Déborah François est enfin reconnue par ses pairs en 2008, dans la peau de l’ado en crise Fleur, grâce au portrait d’une famille signé Rémi Bezançon : Le Premier Jour du reste de ta vie.

Elle est à l’affiche l’année suivante du long-métrage britannique London Nights réalisé par Alexis Dos Santos, donne la réplique à Emmanuel Mouret et Judith Godrèche dans Fais-moi plaisir ! puis se glisse dans la peau d’une employée de supermarché souriante dans Les Tribulations d’une caissière de Pierre Rambaldi. Ses talents de dactylo sont, en 2012, mis en exergue dans le Populaire de Régis Roinsard, comédie étonnante et rafraîchissante avec Romain Duris.

Après être passée devant la caméra de Nicole Garcia en 2014 (Un beau dimanche), Déborah joue les actrices dans un film d’auteur avec Pio Marmaï, sous la direction d’un Michael Lonsdale inspiré d’Éric Rohmer, dans Maestro, réalisé par Léa Frazer.

Épouse du peintre Paul Cézanne dans Cézanne et moi, avec Guillaume Canet et Guillaume Gallienne, elle tourne aux côtés de Johnny Hallyday et Jean Dujardin dans Chacun sa vie de Claude Lelouch, avant son retour dans la comédie et de proposer ses services dans Loue-moi !, à découvrir au cinéma à partir de ce mercredi 5 juillet.

Article publié le 5 juillet.