News

Aaron Taylor-Johnson, le golden boy britannique

0
0

Révélé aux yeux du grand public dans le costume vert de Kick-Ass, le comédien britannique Aaron Taylor-Johnson continue son ascension fulgurante avec The Wall, étouffant thriller où il partage l’affiche avec la star du catch John Cena.

Gueule poussiéreuse, casque de soldat sur la tête et arme létale au poing : dans The Wall, film d’action sur fond de conflit irakien réalisé par Doug Liman, Aaron Taylor-Johnson, qui interprète le sergent Allen Isaac, semble né pour porter le treillis. Pourtant, le comédien britannique n’était pas prédestiné à jouer les gros bras au cinéma, comme son partenaire à l’écran John Cena, treize fois champion du WWE Championship. Né en Angleterre en 1990, Aaron apprend chant, danse et art dramatique à la Jackie Palmer Stage School, et débute très jeune dans le théâtre, notamment dans les pièces Macbeth et All My Sons en 1999 et 2000. Pour son premier rôle sur grand écran, il interprète Charlie Chaplin enfant dans Shangai Kid 2 en 2003 puis Edward Norton jeune dans L’Illusionniste, mais connaît le succès auprès des téléspectateurs britanniques avec les séries Feather Boys et surtout Nearly Famous.

Aaron botte des fesses

La fin des années 2010 représente un tournant dans la carrière – et la vie – du jeune comédien, qui commence à trouver des rôles d’envergure – à l’instar de Pour l’amour de Bennett, où il donne la réplique à Susan Sarandon et Pierce Brosnan, et Nowhere Boy où il interprète un John Lennon adolescent, réalisé par celle qui deviendra sa femme en 2012, Sam Taylor-Wood.

tumblr_miahuovUqN1qml812o5_250

Mais le vrai point de départ de la carrière du Britannique se fait en 2010, lorsqu’il enfile ses collants verts pour Matthew Vaughn et devient Kick-Ass dans le film de super-héros déjanté du même nom, avec le grand Nicolas Cage et la future grande Chloë Grace Moretz.

giphy

En 2010 toujours, il tourne pour Hideo Nakata, le metteur en scène japonais de Ring, dans le thriller Chatroom.

Sauvages et lézard radioactif

Désormais lancée, la carrière du beau gosse ne connaît qu’un seul écueil, nommé Andrew Garfield, qui lui ravit le costume de Spider-Man dans la nouvelle trilogie consacrée à l’homme-araignée. Au-delà de ce (relatif) échec, Aaron donne la réplique à Glenn Close dans Albert Nobbs, apparaît dans Anna Karenine, botte de nouveau des fesses aux côtés de Jim Carrey dans Kick-Ass 2, et surtout, il devient dealer de drogue et s’associe à Taylor Kitsch pour retrouver sa bien-aimée Blake Lively dans l’explosif Savages d’Oliver Stone.

giphy

Suivront deux blockbusters, dont Godzilla, où il fait face à la bestiole avec Bryan Cranston, son père dans le film, puis devient Quicksilver dans le deuxième volet des aventures des Avengers réalisé par Joss Whedon, L’Ère d’Ultron.

giphy

Début 2017, il change de dimension en remportant le Golden Globe du meilleur second rôle pour son inquiétante interprétation dans le thriller psychologique Nocturnal Animals, de Tom Ford. Depuis ce mercredi 7 juin, il tente de sauver sa peau et celle de son partenaire face à un sniper irakien dans l’anxiogène The Wall, où nos nerfs sont mis à rude épreuve…

Article publié le 7 juin.